Entêtants fragments…

« Le parfum introduit sans cérémonie les interlocuteurs dans notre sphère intime. Il nous met en scène. »

Quel bel objet que ce flacon bleu cristallin enfermant les descriptions sensibles et sensorielles de quelques uns des parfums créés par Dominique Ropion ! Quelle joie également de découvrir que cette fiole précieuse est accompagnée d’un ouvrage tout aussi précieux, au titre évocateur : Aphorismes d’un parfumeur !

« Les parfumeurs ne sont-ils pas de simples marchands d’habits évaporés, des marchands de potions à même de rendre aimables les peaux les plus acides ? »

Bien qu’il ne s’agisse pas à proprement parler d’aphorismes mais bien plutôt de fragments tirés des souvenirs et de l’expérience du parfumeur, cet ouvrage a l’attrait profond de la rareté et de l’inconnu. En effet, on y lit le parcours de Dominique Ropion : de son apprentissage chez Roure, en passant par ses odeurs de fleurs préférées comme la rose ou le narcisse, jusqu’à ses succès comme La vie est belle de Lancôme ou encore Alien de Thierry Mugler, que l’on découvre dans un deuxième temps, en déroulant, les petits rouleaux contenus dans le flacon bleu.

« Le langage olfactif est une langue vivante qui ne cesse d’enrichir son vocabulaire. »

Ce témoignage se fait l’écho d’une véritable humilité face à la complexe beauté des odeurs de la nature ou de la ville et du travail de forcené des parfumeurs pour trouver le juste équilibre dans la composition d’une fragrance. L’accent est également mis sur l’apprentissage de la culture olfactive, ardue et sans cesse perfectible.

« Pour ma part, je n’ai jamais eu la prétention d’égaler le tour de force de la rose, je ne me prends pas pour un démiurge, j’ai simplement retenu la leçon. »

Parsemés de termes techniques, de molécules de synthèse aux noms inconnus du grand public, Dominique Ropion parvient, tout de même, à nous transmettre avec simplicité la passion qu’il l’anime dans la composition des parfums. Faisant fi des conventions qui régissent l’univers de la parfumerie, Ropion poursuit son chemin à la recherche des accords justes qui font les bonnes essences.

« Un accord s’obtient lorsque les ingrédients de la formule trouvent leur place et participent aux senteurs en train de s’évaporer selon une chronologie choisie. Personne ne doit être oublié dans l’histoire. »

Parfois difficile d’accès, cet ouvrage fera plaisir à tous les amateurs de parfumerie et également à certains néophytes avertis. Du flacon numéroté au parchemin signé de la main du maître, cet OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) joue la carte du luxe et a tout du cadeau subtil et audacieux que l’on peut offrir à tous les amoureux de cette harmonieuse essence qu’est le parfum.

« Le besoin de vivre est aussi un besoin de parfum. »

Pour le commander : http://www.jovoyparis.com/product.php?id_product=2087

Dominique Ropion, Aphorismes d’un parfumeur, NbEditions, 89 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *