Le paradoxe Gainsbourg

« Je n’ai aucune prétention à être moi-même. » Ce moi-même si problématique chez Gainsbourg semble changer au gré de ses humeurs et de ses provocations. D’abord peintre, puis compositeur, ces Pensées, provocs et autres volutes nous dévoilent un chanteur complexe, retors qui ne se définit que par le masque qu’il revêt. Oscillant entre des remarques profondément…

Kafka : métaphysique de l’aphorisme

« Le vrai chemin passe par une corde qui n’est pas tendue en hauteur mais au ras du sol. Elle semble être là davantage pour faire trébucher que pour porter le pied. » Tels seront les aphorismes de Franz Kafka, tout au long du recueil, hermétiques, semblant tendre un piège à la raison du lecteur… Solitaires sur…

Consternantes pensées…

« Ascension sociale. Agrippée à son clitoris, en équilibre instable sur ses petites lèvres, la féministe tente désespérément de s’élever au dessus de son sexe. » Navrant et consternant, ce premier aphorisme est à l’image du recueil Pensées éparses d’un rabat-joie, publié chez Max Milo en 2014. De phrases sexistes en considérations vulgaires sur les femmes, le…

Le miroir aux alouettes de l’âme

« Les vices entrent dans la composition des vertus comme les poisons entrent dans la composition des remèdes. La prudence les assemble et les tempère, et elle s’en sert utilement contre les maux de la vie. » Cette maxime est emblématique de l’écriture et de l’entreprise poursuivie par La Rochefoucauld dans son œuvre : traquer les faux-semblants de…

Le diplomate et l’aphorisme

« Je me suis cherché moi-même. » Telle est la première phrase que l’on peut lire, à l’ouverture de la bande dessinée Quai d’Orsay, qui n’est autre qu’un aphorisme d’Héraclite. C’est dire l’importance du rôle que va jouer cette forme littéraire dans les Chroniques diplomatiques signées Lanzac et Blain. Dès le début de sa rencontre avec Arthur…

Guichardin, l’oublié

Qui se souvient encore aujourd’hui de Francesco Guicciardini dit François Guichardin et de son oeuvre? Quelques historiens qui ont connaissance de son chef d’oeuvre Histoire d’Italie et peut-être quelques passionnés de la période du XVIème siècle florentin. C’est que Guichardin a été éclipsé par une figure dont la renommée éblouit toujours, plus de quatre siècles après :…

Rákóczy, en clair-obscur

« Être le refus, le poids des roses qui sèchent dans la nuit, la sollicitude d’un sourire sur le seuil déserté. Supporter le crissement de la craie sur le tableau noir du temps. » Quelle musique sensuelle et dissonante émane de ces métaphores synesthésiques qui font tout le délice des aphorismes de Ferenc Rákóczy ! À leur lecture,…

Léonard de Vinci : l’art de la maxime

« Le mouvement est la cause de toute vie. » Et ce mouvement de l’homme et de la nature, Léonard de Vinci n’aura de cesse de le décrire, dans ses Maximes, grâce à son œil aussi affûté que son esprit. Pour lui, l’observation et l’expérience sont les mères de toute science sérieuse qui ne s’établit pas sur…

Laborde, un aphoriste musicien

« Pourquoi rougir d’avouer qu’on s’est trompé? n’est-ce pas déclarer qu’on est plus sage aujourd’hui qu’on ne l’était hier? » Mais qui est donc ce Jean-Benjamin de Laborde qui a fait de l’aphorisme son mode d’expression privilégié tant sur le plan musical que littéraire ? Né en 1734, il étudie la composition avec Rameau, met en scène…

Botulèmes : Botul aime !

« Le meilleur de ma pensée est dans les lignes que je n’ai jamais écrites. » Mais qui est donc ce Jean-Baptiste Botul, philosophe de tradition orale, ayant côtoyé, au cours du 20ème siècle, Sartre, Zweig, Giraudoux ou encore Trotsky ? Né à Lairière en 1896, nous dit sa biographie, cet inconnu du grand public a été remis…