La maxime selon Roland Barthes

« La maxime est une voie infinie de déception. » Voici l’une des conclusions que tire Roland Barthes de son analyse des Maximes de La Rochefoucauld dans le volume publié chez Points qui rassemble Le degré zéro de l’écriture et les Nouveaux essais critiques. Préfaçant une édition de l’œuvre du moraliste parue en 1961, les quelques pages…

Le miroir aux alouettes de l’âme

« Les vices entrent dans la composition des vertus comme les poisons entrent dans la composition des remèdes. La prudence les assemble et les tempère, et elle s’en sert utilement contre les maux de la vie. » Cette maxime est emblématique de l’écriture et de l’entreprise poursuivie par La Rochefoucauld dans son œuvre : traquer les faux-semblants de…