Scherzo ma non troppo…

« Faut-il appeler musique cette prothèse sonore qui sert à lever les jambes des militaires et des majorettes ? » Dès le titre, nous sommes prévenus du tempo adopté par ce petit livre d’aphorismes qui sera celui du divertimento ! Et, en effet, Michaël Glück, avec un ensemble restreint de sentences, nous propose une œuvre légère et joyeuse autour…