A la découverte de Louis Scutenaire

« Je ne suis ni poète, ni surréaliste, ni Belge. » C’est par cette définition volontairement provocante et sarcastique que Louis Scutenaire tente de définir sa profonde marginalité ainsi que sa liberté radicale par rapport à la production littéraire de son époque. Né en 1905, il fréquente très vite le cercle des surréalistes belges composé de René…

Les mots au bal musette

« La mélancolie est une femme bleue. Derrière la vitre, la mort monte.» En 1995, à l’occasion des Nuits de nacre, Pierre Peuchmaurd, poète et aphoriste surréaliste, ainsi que Patrick Fabre, photographe, ont mêlé leurs talents pour composer un livre rendant compte de l’atmosphère si particulière du festival d’accordéon de Tulle. Hybride et humble dans sa…

Un vénéneux art de plaire

« Pour nuire invisiblement à un homme de beaucoup d’esprit qui a le cœur mauvais, amenez les discours et les situations où peuvent être mis en évidence les vices et les travers qui le feront le plus détester. » Vous désirez briller en société, éclipser vos adversaires et entretenir votre insolente réputation ? Cette Théorie de l’ambition, écrite…

Un manuel de provocation(s)

« J’ai peur du régime de la Corée du Nord, du nucléaire iranien, de la politique répressive de Vladimir Poutine, de la brutalité des talibans, des dictatures centre-africaines, de la politique agressive israélienne, mais ce qui m’épouvante au plus haut point, ce sont ces intégristes qui assistent à des messes en latin. » Des fragments d’empêcheurs-de-tourner-en-rond, des…

Les très bonnes résolutions de Laurent Albarracin

« Echafaudages, plans sur la comète, théories sur la foudre. Peut-être, mais quoi de mieux que de bâtir en l’air, battu par les vents. » Cet aphorisme exaltant la liberté, empli de souffle, peut être lu comme un véritable art poétique du recueil Résolutions de Laurent Albarracin. Quel délice pour l’esprit et l’imagination que ce court volume…

Le fragment selon Pascal Quignard

« Il faudrait dire logoclaste pour noter l’écrivain qui brise la voix qu’il a déjà amuïe en écrivant sous le coup de la préméditation préalable d’un livre. » Dans un essai libre et baroque à souhait, Pascal Quignard interroge le fragment, cette forme brisée qui a provoqué, au cours de l’histoire littéraire, autant de fascination que de…

De la sagesse populaire en temps romains

« La complaisance excessive emporte du côté de la sottise. » N’étant plus éditées depuis les années 1930, qui se souvient encore aujourd’hui des Sentences de Publilius Syrus, cet ancien esclave affranchi devenu mimographe au Ier siècle avant J-C ? Qui a encore à l’esprit ces traits acerbes et comiques à la fois qui ont fait le bonheur…

Canetti, au crépuscule…

« Mais qu’est-ce qui t’a enthousiasmé dans cette vie que tu as tout de même connue ? Le fait qu’elle ne s’oublie pas. » Dans Le cœur secret de l’horloge publié chez Albin Michel, sont réunies les réflexions de fin de vie du grand prix Nobel de littérature Elias Canetti, couvrant la période de 1973 à 1985. Image…

Georges Braque, aphoriste

« Oublions les choses, ne considérons que les rapports. » On connaissait Georges Braque peintre, graveur ou encore sculpteur mais qui a déjà entendu parler du Georges Braque aphoriste ? Réunissant bien plus que des considérations sur la peinture, ses Cahiers de 1917 à 1952 ont été publiés par Gallimard sous le titre Le jour et la nuit….

Un recueil d’atmosphère

« Être de la buée sur une vitre, une goutte d’eau qui s’étire à la barre de la rambarde d’une fenêtre. » L’éphémère fragilité de la vie et du monde, voilà ce qui semble traverser et travailler tout le recueil de fragments Il y a toujours un chien qui court sur une plage de Jean-François Dubois, publié…